Ezoteria

Information et enquête sur le paranormal
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Index

Les liens :

Les types de manifestations :

 

Meilleurs posteurs
Mart (96)
 
CYB3LE (34)
 
Mona (22)
 
Toulouze (19)
 
franky (14)
 
Dany GhostHunter (12)
 
pistache (10)
 
ghostbuster (7)
 
bassboyz (7)
 
psymaster (7)
 



Le Phénomène de voix électronique (EVP en anglais) désigne la présence sur un enregistrement audio d'un message linguistique (en majorité un seul mot ou une phrase très courte) de provenance inconnue, inséré à l'intérieur du contenu principal. Les interprétations proposées sont occultiste ou paranormale (voix d'esprits, psychokinèse), psychologique (pareidolie) ou physique (interférences, artéfact). Les premiers à attirer l'attention sur ce phénomène semblent avoir été Attila von Szalay, Friedrich Jurgenson et Konstantin Raudive. Raymond Bayless, partenaire de von Szalay, aurait inventé le terme EVP, qui fut popularisé par les ouvrages de la maison d'édition Colin Smythe.

En 1982, l’American Association of Electronic Voice Phenomena fut fondée à Severna Park, Maryland, par Sarah Estep, partisane depuis 1970 de l’Hypothèse de survie, qui postule que l’homme est un être fondamentalent immatériel ; après une existence physique durant le temps d’une vie, il retourne à son état d’origine. L'existence des voix désincarnées serait une preuve de l'immatérialité de la nature humaine.

En 1997, des chercheurs du Département de psychologie de l’Université Western Ontario s’appuyant sur la méthode de K. Raudive et le travail de Mark Macy, chercheur en transcommunication instrumentale (communication paranormale par le biais d’écrans et moniteurs), entreprirent une nouvelle expérience. Ils réalisèrent, en 81 sessions, 60 heures et 11 minutes d’enregistrement en présence d’une personne neutre qui devait à certains moments rester silencieuse et à d’autres tenter d’engager le dialogue avec les « entités ». Les résultats, publiés en 2001 par Imants Baruss dans le Journal of Scientific Exploration, [1] ne furent pas considérés comme concluants, les sections pouvant être interprétées linguistiquement étant trop rares et espacées. Selon Baruss et son équipe, l'existence même du phénomène est improbable.

 Mais la réalité des voix électroniques et leur origine paranormale garde ses partisans. En mars 2003, Alexander MacRae, chercheur en parapsychologie écossais, procéda à des enregistrements dans un laboratoire du Centre de science noétique de Petaluma, Californie. Le local était, selon ses dires, isolé acoustiquement et protégé des radiations électromagnétiques. Il déclara avoir enregistré de nombreuses voix et considère que le fait que l’isolement n’ait eu aucune influence sur elles prouve leur nature paranormale. Ses conclusions ont été publiés dans le Journal of the Society for Psychical Research (octobre 2005).

 En conclusion, le scepticisme et l'incrédulité des scientifique envers ce qu'ils ne peuvent expliquer sera toujours présente. Tant qu'il ne pourrait admettre que tout ne peux être expliquer, nous devront ou rester dans l'ombre ou vivre dans l'incompréhension.

 Anectdote : Dans les années 1920, Thomas Edison déclara que si des esprits ou des fantômes devaient être contactés, ils seraient plus sensibles aux machines qu'aux méthodes de l'époque telles que la table Ouija. Il déclara même à un journaliste de la revue Scientific American qu’il travaillait à la conception d’une machine pour communiquer avec les esprits. Ce n’est que quelques jours après, alors que la nouvelle s’étalait dans les journaux, qu’il avoua qu’il s’agissait d’une plaisanterie.

 Si vous avez des questiond ou besoins de précisions sur les outils qui pourrait vous êtres utiles n'hésiter pas a poser vos questions sur le forum.