Ezoteria

Information et enquête sur le paranormal
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Index

Les liens :

Les types de manifestations :

 

Meilleurs posteurs
Mart (96)
 
CYB3LE (34)
 
Mona (22)
 
Toulouze (19)
 
franky (14)
 
Dany GhostHunter (12)
 
pistache (10)
 
ghostbuster (7)
 
bassboyz (7)
 
psymaster (7)
 



Partagez | 
 

 Auberge du Joli Vent (Lac Brôme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CYB3LE
(¯`'•.Administratrice .•'`¯)


Nombre de messages : 34
Age : 36
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Auberge du Joli Vent (Lac Brôme)   Dim 1 Juin 2008 - 22:17


Paraît-il que cette histoire commence vers 1900. Est-ce du folklore... peut-être bien; mais c'est surtout une histoire très étrange.

Il y a donc une centaine d'années, on raconte qu'au Joli Vent, alors une maison de ferme, la veuve Greer se fait assassiner par son propre fils à coup de hache. Une fin cruelle, qui fait frémir d'effroi rien qu'à l'évoquer.

Mais le plus étonnant c'est que, pendant des générations, on a cru l'esprit de Gertrude errant sur les lieux, à cause de tous ces signes mystérieux : la sensation d'une présence invisible, des portes verrouillées qui s'ouvraient d'elles-mêmes, des bruits de pas sur le plancher de bois, ...

Jusqu'en 1990 où les aubergistes du temps, fatigués de ce voisinage, s'en remettent à une médium pour débusquer le fantôme dans une séance de spiritisme (l'affaire attire même les médias, comme TQS aux Dossiers Mystères). Que découvre-t-on alors? Qu'en se manifestant de la sorte, la revenante, bien plus angoissée que menaçante, appelait le secours des mortels pour se rendre dans l'autre monde... une fois pour toutes! Ce dont la médium s'est aussitôt chargée laissant ainsi la maison couler des jours paisibles.

Un Héritage


En gardant son cachet et son « métier » d'auberge, Joli Vent se rattache à une époque magique, celle du raffiné Brome Lake House. Et pour réveiller le souvenir de cette époque, il faut reculer en 1911.


À peine le chemin raboteux est-il remplacé par une vraie route... qu'un certain John O'Hearn décide de bâtir un hôtel de villégiature sur une colline de Foster. De là-haut, c'est une merveille : on peut saisir du regard la baie de Bondville, une grande partie du lac Brome, et la pointe de toutes les collines!

Pour enchanter les familles en vacances, on a pensé à tout : il y a un grand jardin potager, le service de cabriolet à chevaux, promenades en charrette à Knowlton, bateaux de plaisance, ... Et à la salle de danse, outre les vacanciers, on vient de partout pour danser sur la piste, électrisée par des vedettes locales.

Brome Lake Lodge


Hélas, en 1923, le succès des O'Hearn est brusquement interrompu quand leur hôtel est ravagé par les flammes... Attachés à leur vie d'hôteliers, ils emménagent alors à la maison de ferme Greer (vous vous souvenez?), et la remodèlent pour y louer des chambres : ce sera le Brome Lake Lodge. Autour de 1930, la salle de danse aussi reprend vie dans une grange rénovée – la populaire Chick Wick –, pour une jeunesse qui s'y retrouve les soirs d'été.


Mais à la fin de la guerre en 1945, tout est vendu. Les acheteurs ouvrent une première Auberge du Joli Vent, et ajoutent au menu d'emballants tours d'autoneige (la révolution qu'avait inventé Joseph-Armand Bombardier). Puis, un jour, cette nouvelle auberge est encore revendue, et jusqu'à la fin du siècle la maison prend d'autres visages : club privé vers la fin des années 1960, qui devient un bar rock à la réputation douteuse, et enfin une deuxième Auberge du Joli Vent en 1988.

Nouveaux souvenirs


Pourquoi diable Hans Christiner, suisse-allemand, et Patricia Provencher, québécoise, se sont-ils connus en Australie? D'abord, en 1993 tous les deux vivent à Melbourne : elle fait un stage post-doctoral en endocrinologie, alors qu'il est chef aux cuisines du Swiss Club. Et puis, deuxième clin d'œil du destin, des amis communs les présentent l'un à l'autre. Ils survivent au coup de foudre... et se marient peu après!


Les premières années, dans leurs voyages ils font la visite de maîtres cuisiniers, vignerons et fromagers. Leur rêve? Tenir leur propre restaurant dans une auberge à la campagne. Or, en 1994 c'est la fin du stage à Melbourne, et Patricia convainc Hans de partir pour le Québec. Une fois installés, ils cherchent patiemment la bonne occasion, et la trouvent au bout de cinq ans à l'Auberge du Joli Vent, une maison centenaire. Sitôt achetée, les travaux les plus urgents sont mis en chantier, dans le but d'ouvrir à l'été.

Complices et dévoués, ils ont formé depuis lors une véritable affaire de famille. Si l'exubérant Hans dirige la cuisine de main de maître, Patricia veille à ce que tout soit impeccable pour les invités, reçus avec intelligence et délicatesse. Il faut dire que (si le fantôme est disparu) les anges sont installés ici. À preuve, leurs petits Félix et Timothé...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Auberge du Joli Vent (Lac Brôme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le fantôme de Freddie
» Un joli bleu
» relevés de la vitesse du vent
» Je veux une histoire à la Autant en emporte le vent!
» VIENS ESPRIT SAINT "Dieu d'Amour,viens tel un vent puissant"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ezoteria :: Lieux Hantés :: Les rumeurs-
Sauter vers: